Écla Aquitaine
37 Rue des Terres Neuves,
33130 Bègles
Tel : 05 47 50 10 00

Contact > mma.contact@ecla.aquitaine.fr

La société

A A A

Des vêtements stéréotypés

Les manuscrits médiévaux fourmillent de miniatures qui permettent de découvrir l’univers vestimentaire des hommes, des femmes et des enfants de cette époque. Toutefois, nombre d’entre elles ne témoignent pas de la réalité des costumes du Moyen Âge, mais font appel à des modèles stéréotypés, quand il s’agit, par exemple, de représenter « l’étranger ». C’est ainsi que « l’africain » figurant au F°40v du livre III des Devoirs de Cicéron (Ms 0991 Bordeaux, XVe siècle), est représenté barbu, coiffé d’un turban et portant une cape par dessus une longue tunique, qui laisse entrevoir la garde d’un sabre. Cette même iconographie empreinte d’exotisme est largement employée pour représenter les Mages de l’Adoration ou saint Joseph et plus généralement « l’oriental », c’est-à-dire l’homme de l’Afrique ou du Proche-Orient.

D’autres miniatures font preuve d’anachronismes, mêlant des personnages vêtus à l’antique et d’autres vêtus à la mode du temps. C’est le cas par exemple lorsque le commanditaire d’un manuscrit est représenté au sein d’un épisode biblique, à l’instar de Philippe de Lévis qui figure en orant au pied de la Croix au F°5 d’un Pontifical à son usage, daté du XVIe siècle (Ms 1859 Bordeaux). Dans cette illustration, l’ancien évêque de Bayonne arbore un habit d’apparat richement orné (mitre et chape aux ornements d’or), caractéristique de ceux de son temps, tandis que la Vierge et saint Jean, de façon traditionnelle, sont vêtus à l’antique (tunique et manteau). On les trouve également représentés ainsi, par exemple, au troisième quart du XIIIe siècle dans des Concordances de la Bible (Ms 0013 Bordeaux F°1r).
Ces habits « à l’antique » sont inspirés de ceux portés dans l’Antiquité gréco-romaine et dont l’image plus ou moins stéréotypée s’était transmise jusqu’au Moyen Âge et par lui à la Renaissance, qui en fit grand usage dans ses œuvres ; on en trouve un bel exemple dans la représentation de Dieu créant Eve, qui figure au F°31 d’un manuscrit du troisième quart du XIIe siècle (Ms 0112 Bordeaux). Mais, si la tunique ou la robe portées sous un large manteau sont caractéristiques du monde gréco-romain, d’autres formules inspirées de la tradition byzantine se sont diffusées à partir du XIe siècle en Occident. La tenue d’Esther, au F°322 de la Bible de la Sauve-Majeure (Ms 0001-2 Bordeaux), manuscrit normand du dernier quart du XIe siècle, illustre cette filiation. Le galon inférieur du manteau et la couronne sont ornés des mêmes perles et ornements que ceux connus dans les images italo-byzantines.

 

Notices

Ms 0013 Bordeaux - F° 1r : Religieux devant la Vierge à l'Enfant ; Crucifixion
Notice iconographique
Le Mangeur, Pierre (1100?-1179?)
Ms 0991 Bordeaux - F°40v et 41 : Lettrine ; Décors végétal ; Africain
Notice iconographique
Cicéron (0106-0043 av. J.-C.)

Albums

ms0001-1_Bordeaux
ms0001-2_Bordeaux

Bibliographie

AUBRY Viviane, Costumes : sculptures de l’éphémère (1340-1670), Paris, REMPART / Desclée de Brouwer, Patrimoine vivant, 1998 

DURAND Philippe, L’armement au Moyen Âge : Armes offensives individuelles, machines de guerre, t. 1, Bordeaux, Confluences, Les petits vocabulaires de l’Histoire de l’art, 2012 

FAGNEN Claude, Armement médiéval. Un métal pour la guerre, Paris, REMPART / Desclée de Brouwer, Patrimoine vivant, 2005 

PIPONNIER Françoise et MANE Perrine, Se vêtir au Moyen Âge, Paris, Adam Biro, Essais, 1995 

PISANA Delphine, Costumes : modes et manières d’être, Paris, REMPART / Desclée de Brouwer, Patrimoine vivant, 1995 

RENAUDIN Florent, L’homme d’armes au Moyen Âge, à la fin du XVe siècle, Paris, Editions Errance, Histoire Vivante, 2006 

Denis MUZERELLE, Vocabulaire codicologique, version hypertextuelle, Paris, IRHT, 2002 (Edilis, Publications scientifiques, 2) : http://vocabulaire.irht.cnrs.fr 

VÉNIEL Florent, Les hommes du Moyen Âge : Paysans, bourgeois et seigneurs à la fin du Moyen Âge, Paris, Editions Errance, Histoire Vivante, 2008