Écla Aquitaine
37 Rue des Terres Neuves,
33130 Bègles
Tel : 05 47 50 10 00

Contact > mma.contact@ecla.aquitaine.fr

La société

A A A

Le travail

Les oratores

Les représentants du premier ordre sont nombreux dans l’image médiévale et particulièrement dans l’enluminure. Outre les images satiriques des drôleries qui figurent aux marges des manuscrits, leurs représentations révèlent leur omniprésence dans la vie quotidienne, au sein de leur propre ordre, mais aussi dans les deux autres composantes de la société médiévale.

La liturgie occupe une part primordiale de leur vie, comme en témoigne le nombre de manuscrits qui y sont dédiés (Bible, antiphonaires, etc.) et certaines miniatures également. À ce titre, le Pontifical à l’usage de Périgueux est riche d’une iconographie fort intéressante puisqu’elle illustre les étapes du noviciat ainsi que certains actes de la liturgie.
L’enseignement revient aussi aux clercs. Quelques rares peintures témoignent de cette charge. Plus fréquentes sont celles qui mettent en scène les prélats dans des situations valorisant la primauté de l’Eglise donc de ses membres sur les deux autres ordres. Les couronnements de rois et d’empereurs occupent, à ce titre, une importance particulière dans la proclamation de cette primauté.
Ailleurs et très fréquemment, les clercs sont représentés hors du quotidien, dans des scènes extraordinaires à proprement parler, lorsqu’ils figurent comme témoins d’une apparition divine ou d’un miracle d’un saint. C’est fréquemment le cas pour le commanditaire d’un manuscrit lorsque celui-ci est peint au pied de la Croix ou agenouillé devant la Vierge à l’Enfant. Ailleurs, il peut s’agir parfois d’un lien plus intime, lorsqu’un commanditaire est représenté, par exemple, en présence de son saint patron ou du saint fondateur de son ordre monastique.

Les bellatores

Les combattants, occupent une place privilégiée dans l’iconographie des manuscrits enluminés à partir de l’époque, dans le sens où ils en sont les plus nombreux commanditaires. S’ils ne sont pas toujours représentés dans leur quotidien, davantage le sont les activités qui les caractérisent et résument leur fonction sociale, valorisent les valeurs qu’ils prétendent défendre et incarner. Ainsi les romans, les chroniques, les ouvrages historiques exaltent-ils leurs vertus par le biais de hauts faits guerriers, historiques ou contemporains.

Les laboratores

Sous cette appellation se cachent divers groupes de travailleurs. Dans un monde dans lequel l’économie est fondée sur le travail de la terre, les paysans occupent la proportion la plus importante de la population (90%). À proprement parler, le terme laborator, « celui qui peine », désigne même clairement le « laboureur ». À côté d’eux, l’ouvrier (operarius, « celui qui crée »), l’artisan et le marchand, tous travailleurs urbains, voient leurs activités s’intensifier avec le développement des villes.

Les scènes de la vie quotidienne des travailleurs sont en nombre restreint dans les miniatures du catalogue. Leur présence y est essentiellement liée à la contextualisation des illustrations de thèmes bibliques, liturgiques, juridiques, militaires, etc. L’Annonce aux bergers, constitue un exemple privilégié du travail d’élevage. On trouve aussi dans une lettrine isolée la représentation d’un semeur (Marcade´ 78), activité du travailleur agricole traditionnellement rattachée au mois de septembre dans les calendriers médiévaux, tant dans les images monumentales que dans la miniature, tant dans la sculpture que dans les arts de la couleur.
Les Coutumes d’Agen (Ms 0042) nous renseignent, quant à elles, sur les activités de stockage et de gestion des parcelles dans des scènes de transport du sel (F°17v) et d’arpentage (F°60). Le commerce y figure également, dans des miniatures qui se concentrent sur l’acte de mesure (F°33, 33v) du produit vendu et sur le moment du paiement (F°78v, 79v). Des fossoyeurs figurent aussi en deux occasions (Marcadé 90 ; Ms 1780 Bordeaux F°111), dans des scènes d’inhumation. L’artisanat et la construction sont absents du catalogue, mais leur iconographie est bien connue par ailleurs.

Notices

Ms 0730 Bordeaux - F°145 : Combat contre les Latins
Notice iconographique
Bersuire, Pierre (1290?-1362)
Ms 0730 Bordeaux - F°225 : Reddition de Capoue
Notice iconographique
Bersuire, Pierre (1290?-1362)
Ms 0730 Bordeaux - F°240v : Prise de Locres par les Carthaginois
Notice iconographique
Bersuire, Pierre (1290?-1362)
Ms 0730 Bordeaux - F°251v : Siège de Syracuse
Notice iconographique
Bersuire, Pierre (1290?-1362)
Ms 0730 Bordeaux - F°260 : La peste dans le camp d'Hammon
Notice iconographique
Bersuire, Pierre (1290?-1362)
Ms 0730 Bordeaux - F°269v : Lucius Martius met le feu aux tentes des Carthaginois
Notice iconographique
Bersuire, Pierre (1290?-1362)
Ms 0730 Bordeaux - F°323 : Débarquement de Scipion en Afrique
Notice iconographique
Bersuire, Pierre (1290?-1362)
Ms 0730 Bordeaux - F°423v : Victoire navale sur Antiochus
Notice iconographique
Bersuire, Pierre (1290?-1362)
Marcadé 94b - Bénédictines devant un autel, vénérant sainte Agnès
Notice iconographique
Fonds Marcadé

Albums

ms0042_Agen
ms0509_Pau
ms0171_Périgueux
ms0730_Bordeaux

Bibliographie

COMET Georges (Dir.), L’outillage agricole médiéval et moderne et son histoire : actes des XXIIIe Journées internationales d’histoire de l’Abbaye de Flaran, 7, 8, 9 septembre 2001, Toulouse, Presses universitaires du Mirail, Flaran, 23, 2003 

LACHIVER Marcel et MANE Perrine, Vins, vignes et vignerons : histoire du vignoble français, Paris, Fayard, 1997 

LACHIVER Marcel et MANE Perrine, Dictionnaire du monde rural : les mots du passé, Paris, Fayard, 1997 

MANE Perrine, Calendriers et techniques agricoles : France-Italie, XIIe-XIIIe siècles, Paris, Le Sycomore, Féodalisme, 1983 

MANE Perrine, Le travail à la campagne au Moyen Âge : étude iconographique, Paris, Picard, 2006